Le médicament

 


C'est quoi, le cancer?

Notre corps est constitué de cellules qui doivent être remplacées constamment parce qu’elles sont vieilles ou abîmées. Elles sont remplacées par de nouvelles cellules qui sont formées par division cellulaire. Chez une personne atteinte de cancer, cette division cellulaire ne se passe pas comme il faut et les cellules se divisent infiniment, même si cela n’est pas nécessaire. Elles commencent à former une tumeur et poussent dans les tissus et les organes environnants et se répandent vers d'autres parties du corps." (D. Schallier)


Chimiothérapie

"Nous essayons d’arrêter cette croissance cellulaire incontrôlée à l’aide de chimiothérapie. La moitié des patients qui subissent de la chimiothérapie reçoivent des médicaments à base de Taxus. Au début, on les utilisait surtout pour le traitement du cancer de l’ovulaire, aujourd’hui, nous recourons aux taxanes pour lutter contre des cancers du sein, de la prostate, de l’estomac, du côlon…" (D. Schallier)


Le professeur docteur Denis Schallier , était impliqué dans le développement de ces médicaments anticancéreux dans les années '90 et, en tant que chef d’unité d’oncologie médicale à l’UZ Brussel, il traite plusieurs patients quotidiennement.



L'if commun et la chimiothérapie

Des scientifiques ont réussi à produire un médicament anticancéreux à partir de l’écorce du Taxus brévifolia qu’ils ont nommé le paclitaxel, surtout connu sous le nom TAXOL. Pour soigner un seul patient, il faut écorcer au moins trois arbres centenaires. Le Taxus brevifolia est un arbre que l’on ne le trouve que dans quelques régions d’Amérique du Nord et il meurt après avoir été écorcé. L’industrie pharmaceutique a détruit de grandes régions forestières et le Taxus brevifolia se faisait de plus en plus rare. On devait chercher une autre solution.


Manque de matière première pour des chimiothérapies

Poussé par un manque de matière première et un rendement faible, on a découvert dans les aiguilles du Taxus baccata européen un ingrédient bien particulier, la baccatine, qui peut être convertie en substance active du Taxol par hémisynthèse. Au cours de ces recherches scientifiques, on a réussi à créer un autre médicament anticancéreux, le docétaxel, commercialisé sous le nom TAXOTERE et qui semble être encore plus actif que le Taxol.



La moitié des chimiothérapies se fait avec des médicaments à base d'if commun

Taxol, Taxotère ainsi que leurs équivalents génériques combattent les cellules cancéreuses en perturbant la division cellulaire. Ils sont utilisés lors de la chimiothérapie et pour le traitement de plusieurs formes de cancer.



Les chiffres augmentent

Le risque de survenue d’un cancer augmente avec l’âge. La capacité de réparer les erreurs de la division cellulaire diminue. Plus de 40% des personnes atteintes de cancer ont 60 ans et plus.

Pour les hommes, les cancers les plus fréquents sont les cancers de la prostate, suivis par les cancers du poumon et du gros intestin.

Pour les femmes, les cancers les plus fréquents sont les cancers du sein, suivis par les cancers du gros intestin et du poumon.


Il nous faut de plus en plus de chimiothérapies

Le vieillissement de la population fera augmenter de manière drastique le nombre de patients atteints de cancer et donc aussi le besoin de médicaments.

Les déchets de taille d’une haie d'ifs de 50 mètres de long fournissent assez de baccatine pour traiter un patient.

1 mètre cube de déchets de taille d'if = 1 chimiothérapie.

Votre haie d'ifs est donc une arme essentielle dans la lutte contre le cancer.